Partagez|

Contexte du forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Andrew Ryan Jr.
Administrateur
avatar
RPs : 54
Messages : 56
Voir le profil de l'utilisateur
http://deep-waters.creer-forums.fr

Personnage
Plasmide n°1: Pyromancie
Plasmide n°2: Hypnose
Plasmide n°3: Régénération
Mar 17 Juil - 20:36
Contexte

Welcome to Rapture by Garry Schyman on Grooveshark

« Mon nom est Andrew Ryan. Permettez-moi de vous poser une simple question : Ce qu'un homme obtient par le travail, à la sueur de son front... Cela ne lui revient-il pas de droit ? 'Non,' répond l'homme de Washington. 'Cela appartient aux pauvres.' 'Non,' répond l'homme du Vatican. 'Cela appartient à Dieu.' 'Non,' dit à son tour l'homme de Moscou. 'Cela appartient au peuple.' Pour ma part, j'ai choisi d'ignorer ces réponses. J'ai choisi une voie différente. J'ai choisi l'impossible. J'ai choisi... Rapture. Une cité où les artistes ne craindraient pas les foudres des censeurs. Où les scientifiques ne serait pas inhibés par une éthique aussi artificielle que vaine. Où les Grands ne seraient plus humiliés par les Petits. Et, à la sueur de votre front, cette cité peut aussi devenir la vôtre. »
Andrew Ryan
Nous sommes désormais en 2012, et à l'insu de la surface, bien des choses se sont déroulées...
Des choses terrifiantes...


Rapture

Impressionnante, elle se dresse silencieuse à des milliers de lieux sous la mer. Rapture. Le rêve devenu réalité d’Andrew Ryan. Une gigantesque cité sous-marine, avoisinant la taille de New York, située quelque part en Atlantique Nord, inaugurée le 5 Novembre 1946 sous le regard bienfaiteur de son fondateur. Jamais aussi folle entreprise n’avait été menée à bien par l’Homme, et dans un secret aussi absolu. Qu’importe le prix qu’il avait dû payer, le milliardaire Andrew Ryan avait eu sa victoire. Grâce à sa localisation à flanc de volcan sous-marin et à son imposante centrale géothermique – baptisée Héphaïstos -, Rapture est en autarcie complète. Gaz, électricité, nourriture, eau, oxygène sont de sa propre production. Pratiquement coupée du monde extérieure, il n’existe qu’un unique point d’accès : la Batysphère, le métro de Rapture, dont l’une des lignes mène à la surface.

Désormais, la mégalopole sous-marine a 66 ans. Son infrastructure n’en demeure pas moins intacte. Grâce à la mystérieuse gestion économique des dirigeants autoproclamés que furent principalement les familles Ryan et Fontaine, la quasi-totalité de la ville a été maintenue dans un excellent état, et ce malgré des frais d’entretien exorbitants. Andrew Ryan, ainsi que les autres créateurs et investisseurs datant de la création de Rapture sont dans leur plus grande majorité décédés. Pourtant, rien ne semble avoir changé. Les fils ont remplacé leurs pères. Les filles, leurs mères. De nouveaux captifs ont remplacé les anciens captifs. Les petites sœurs originelles ont disparu, remplacées par de nouvelles générations de petites sœurs. Les technologies ont évolué. Mais la philosophie de Rapture, elle, reste la même.

Rapture, vue de haut

Affiche publicitaire pour les plasmides
De la philosophie de Rapture, et de ses faits marquants...

Rapture n’a au fond jamais changé, et Rapture ne changera probablement jamais. Andrew Ryan avait voulu créer une ville utopique de libertés individuelles, libre de parasites. L’unique et la première jamais mise en place. Pour que ça création soit un succès, il décida la principale règle à propos de Rapture : elle devait rester secrète de la surface, et jamais les « gens d’en haut » ne devait découvrir l’existence de cette immense structure. Pour rien au monde. Et il y est parvenu, parfois même au-delà de ce qu’il avait pu imaginer dans ses plus sombres pensées. Rapture avait été créée. L’individu supérieur à la communauté, tel était son leitmotiv. La mise en avant de la logique et du raisonnement scientifique. Plus de limite. Plus d’éthique. Chacun est libre d’agir dans son coin, comme il l’entend. Chaque personne est propriétaire de ce qu’elle invente. Chaque personne est libre de fixer le prix de sa marchandise, le coût de son service. Personne n’a de comptes à rendre au gouvernement… ou presque.

Et une fois la ville construite, commença son peuplement. L’étape n°2 du plan d’Andrew. Des milliers de personnes furent capturées de la surface de la planète. Des familles entières et des gens esseulés dans un premier temps afin de préserver le secret de l’existence de la ville. Puis, ce fut le tour de quelques-uns des plus brillants scientifiques et artistes de la planète, qui furent également enlevés car étant les gens pour qui le système pouvait le plus profiter, et pouvant le plus profiter au système. Bien entendu, les disparitions ne passèrent pas toutes inaperçues –loin de là-, mais qui pouvait se douter de l’existence d’une telle cité aquatique ? Comment croire en l’hypothèse d’un tel enlèvement de masse ? D’autant que les futurs citoyens de Rapture furent capturés aux quatre coins de la Terre. Les années défilant, les défunts furent remplacés par de nouveaux captifs, selon les besoins de Rapture. Au fil du temps, les captures se firent de plus en plus rares, car la ville commençait à se développer d’elle-même.

Un unique changement marqua l’histoire de Rapture. Sans éthique, sans aucune barrière, la science pouvait enfin progresser. La scientifique Brigid Tenenbaum fit en 1960 la découverte qui allait modifier la face de Rapture et la vie à son bord. L’ADAM. Une forme brute de cellules souches instables transformée par une limace des mers. Ingurgité, l’ADAM agit de manière positive sur l’organisme, guérissant certaines blessures, soulageant la douleur. Malheureusement, il provoque chez certain individu une très forte addiction, à l’image des drogues dures de la surface. Sa rareté et la difficulté de sa création le rendirent excessivement précieux. L’addiction au produit, et sa rareté engendrèrent la mise en place d’un puissant réseau de contrebande –que les citoyens et les dirigeants surnommèrent les Collecteurs-, et de répression de cette-dernière grâce au Département de Sécurité de Rapture. Bientôt, l’ADAM devint si recherché que la production ne suffit plus qu’à couvrir une infime partie de la demande. De nouveaux moyens de le récupérer se mirent alors en place. L’un d’eux devint le plus commun, et le plus terrible. Il consistait en l’extraction de celui-ci du cadavre des défunts de Rapture à l’aide d’une immense seringue spécialement conçue pour. Les Petites Sœurs furent alors créer pour s’occuper de cette tâche, sélectionnée car jeune et naïve. On leur disait que c’était bien, qu’elles devaient faire cela. Elles le faisaient. Les meurtres se multiplièrent alors. Les accros à l’ADAM, les Chrosômes, se mirent à tuer pour en récupérer eux même. Ils se mirent également à traquer les Petites Sœurs. Les Collecteurs firent de même afin de revendre le produit tant convoité. Les scientifiques continuèrent quant à eux leurs recherches, si bien que l’ADAM permit l'invention des Plasmides, sérums dérivés donnant de puissantes habiletés aux individus. Peut-être trop puissantes...

Dans les années 1980 naquit un nouveau mouvement. Un mouvement de rébellion constitué d’entités désireuses de fuir de Rapture. Au début désorganisé, le mouvement pris vite en importance. Ils se nommèrent les Insurgés. Nous ne savons que très peu de choses à leur sujet. Ils n’ont pas d’intérêt pour l’ADAM, et leur hiérarchie reste secrète. C’est d’ailleurs dans le secret qu’ils agissent le plus souvent. Seulement, jusqu’à ce jour, personne n’a réussi à fuir Rapture.
Aujourd’hui, Rapture est une gigantesque métropole vivante. Cosmopolite, et intrigante, elle regorge de citoyens dont la vie est rythmée par la philosophie d’Andrew Ryan. La ville regroupe néanmoins de nombreux groupuscules aux ambitions variés. Alors que Collecteurs, Chrosômes et Petites Sœurs vivent pour l'ADAM, les Insurgés luttent pour échapper aux abysses de l'océan. Les scientifiques, quant à eux, multiplient les découvertes grâce à l'abolition de l'éthique. Depuis sa création, de nombreuses choses ont changé, notamment avec l’apparition de l’ADAM – et de son produit complémentaire, l’EVE. Mais rien de la philosophie d’origine n’a changé… Les Ryan succédèrent aux Ryan, Les Fontaine succédèrent aux Fontaine. Tout le monde était soi-disant libre. Mais la théorie est bien loin de la pratique, et derrière ces mensonges se cachaient bien des vérités. Les Ryan gouvernaient Rapture. L’ADAM gouvernait aussi Rapture. Les Fontaine gouvernaient l’ADAM. Les Fontaine voulaient gouverner Rapture. Les Ryan conservaient Rapture. Les citoyens pensaient avoir du pouvoir. Les citoyens n’avaient pas de pouvoir. Les citoyens vivaient esclaves et prisonniers de Rapture. Telle était la vérité de Rapture.
Revenir en haut Aller en bas

Contexte du forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Documentation
 :: Règlement & Contexte
-